Visite de PERERAU

Culture vivante à Pihaena

 

Le maire reçoit les explications de Maurice Rurua, de l'association Te Puna Reo.

 Le maire reçoit les explications de Maurice Rurua, de l'association Te Puna Reo.

 

La commune soutient la culture et le patrimoine polynésien de Moorea. Elle a confié à l’association Te Puna Reo le terrain Pererau à Pihaena où se trouvent des restes archéologiques. L’association a nettoyé le site et commencé à planter avec la population des espèces traditionnelles. Les élus sont venus voir les premiers résultats mercredi 15 septembre 2010.

Le terrain communal de Pererau d’un hectare et demi à flanc de colline a été mis à la disposition de l’association il y a un an, afin qu’elle le remette en valeur et qu’il puisse servir de lieu d’apprentissage culturel.
La commune a prêté ses engins pour aider au débroussaillage et à la mise en condition de culture d’une partie de la surface. Pour le  reste, ce sont les membres, des enfants et des adultes du quartier et d’ailleurs, qui ont procédé au dégagement des structures lithiques anciennes : un marae en deux parties et une quinzaine de tombes. D’autres pierres, trouvées sous la surface lors du déblaiement des arbustes, témoigneraient d’une occupation très ancienne des lieux, et des scientifiques viennent effectuer des relevés et des fouilles.

Présentation des projets sur le site de Pererau.

Présentation des projets sur le site de Pererau.

Pour Maurice et Lee Rurua, responsables dynamiques de l’association Puna Reo, et originaires de ce coin de Moorea, l’ensemble doit devenir un centre culturel associant les témoignages du passé, la culture des plantes traditionnelles, l’apprentissage des savoirs et savoir-faires polynésien. Leur ambition est de construire un amphithéâtre aux gradins adossés au relief pour produire des cinéscénies inspirées par l’histoire mythique et légendaire de Moorea. La structure permettrait également d’abriter des ateliers d’apprentissage d’artisanat traditionnel où les anciens passeraient leur savoir aux plus jeunes.

Sur un marae dégagé, pittoresques enjambements des fara.

Sur un marae dégagé, pittoresques enjambements des fara.

Le maire, Raymond Van Bastolaer, accompagné par une partie du conseil municipal s’est rendu sur place. Il a reçu toutes les explications et a pu mesurer le travail accompli en un an par l’association Te Puna Reo. Il a assuré les Rurua de la poursuite du soutien communal, estimant que cette initiative culturelle remplissait un rôle éducatif de grande importance.

Posté dans Actualités.

site de la commune :moorea-maiao.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *